Aller au contenu

Achat qui redonne

7 mai, 2018

Classé dans : Mieux-être


Olymel s'engage à remettre 1 250 000 $ aux Banques alimentaires du Québec

« Qu'est-ce qu'on mange pour souper? »
Cette fameuse question, vous y faites face presque tous les jours alors que votre famille s'enquiert des délicieux plats que vous leur préparerez.
Mais imaginez un instant que tout ce que vous pouvez répondre, c'est « rien ». C'est une situation à laquelle environ 5 % de la population québécoise est confrontée régulièrement.

Les Québécois ont faim
La faim touche plus de foyers qu'on ne pourrait penser : au Québec, ce sont plus de 400 000 personnes qui se tournent chaque mois vers des banques alimentaires. Cela représente 1 900 000 demandes d'aide alimentaire mensuelles.
Selon le réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ), quand on sait que plus du tiers des demandes touchent des enfants et que 12 % des demandeurs sont servis pour la première fois, on comprend vite que personne n'est à l'abri de la faim.

Quand la demande surpasse l'offre
Depuis quelques années, le nombre de demandes d'urgence ne cesse d'augmenter : chaque mois, on compte environ 100 000 demandes supplémentaires.
Parallèlement, les comptoirs alimentaires et les organismes communautaires peinent à combler cette faim grandissante : en 2017, près de la moitié des organismes approvisionnés par le réseau des BAQ ont manqué de denrées.

Redonner à ceux dans le besoin
Afin de faire partie de la solution à cette situation, de concert avec Flamingo et Lafleur, nous avons lancé en 2017 le programme Achat qui redonne. Cette initiative vise à soutenir les 19 Moisson associées au réseau des BAQ.

Notre engagement commun : redonner 1 250 000 $ à l'ensemble des Moisson d'ici le 26 octobre 2018.

Achat qui redonne

En 2017, tous les établissements d'Olymel se sont donc mobilisés pour organiser des actions concrètes afin d'aider leur communauté. Que ce soit sous forme de bénévolat, de collectes de denrées ou de dons monétaires, nous avons tous mis la main à la pâte pour venir en aide à ceux dans le besoin.

Le centre de distribution de Boucherville est un bel exemple de solidarité entre Olymel et les BAQ. Les employés de cet établissement ont en effet décidé de venir en aide à Moisson Rive-Sud, qui avait des problèmes d'aménagement de son entrepôt. Afin d'en améliorer l'efficacité, une trentaine d'employés bénévoles ont passé un weekend à reconfigurer l'entrepôt, une initiative d'une valeur de 32 000 $. Léo Parent, directeur du centre de distribution chez Olymel, affirme : « C'est le plus beau service que nous pouvions leur rendre. Grâce à toute l'équipe de bénévoles, nous avons vraiment réussi à faire une différence pour nourrir le monde ».

--

Quand vous choisissez les produits Olymel, Lafleur ou Flamingo, vous contribuez à nourrir votre famille, mais aussi à apaiser la faim de centaines de milliers de personnes au Québec. La prochaine fois que vous vous rendrez en épicerie, recherchez nos produits et faites une différence dans la vie de tous ces gens.

Mots-clés